18 bonnes raisons de choisir équitable en 2018 - Association québécoise du commerce équitable
3751
post-template-default,single,single-post,postid-3751,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

18 bonnes raisons de choisir équitable en 2018

18 bonnes raisons de choisir équitable en 2018

Avec la nouvelle année vient le temps des bonnes résolutions. Et si en 2018, vous décidiez de passer à l’équitable pour vos achats du quotidien? Voici 18 bonnes raisons de Choisir équitable en 2018.

  1. La lutte contre la pauvreté
    Grâce au prix minimum garanti sur la plupart des produits, à la réduction du nombre d’intermédiaires dans la chaîne de distribution, à la possibilité d’accéder à du micro-crédit et au paiement à l’avance d’une partie des commandes, le commerce équitable offre de meilleurs revenus pour les producteurs et les travailleurs, leur permet de préparer l’avenir de leurs familles, et participe ainsi à la réduction de la pauvreté dans les communautés du Sud.
  2. Le développement des communautés du Sud
    La prime équitable, qui est versée en plus du prix minimum, peut être investie dans des projets tels que l’accès à la santé et à l’éducation, des formations, l’amélioration de la production et de la qualité des produits, ou encore dans la conversion à l’agriculture biologique.
  3. La relation commerciale plus directe et équitable
    Une relation directe, de confiance et de long terme entre importateurs et producteurs permet de redonner leur dignité et la maîtrise de leur avenir aux communautés du Sud, en plus de tisser des liens de solidarité avec les pays du Nord.
  4. L’accès aux marchés pour des producteurs marginalisés
    Le commerce équitable offre un accès durable aux marchés d’exportation pour des producteurs marginalisés du Sud, qui ne dépendent plus d’intermédiaires pour échanger leur production, et sont ainsi en position d’obtenir de meilleurs prix, de prévoir leur production à l’avance et de diversifier leurs sources de revenus.
  5. La transparence dans les chaînes d’approvisionnement
    Le manque de transparence dans les chaînes d’approvisionnement, particulièrement celles des grandes compagnies multinationales, cache souvent des pratiques commerciales et des conditions de production et de travail peu éthiques. Les systèmes de garantie du commerce équitable mettent en place des mesures permettant d’assurer une plus grande transparence, que ce soit au niveau des prix payés pour les matières premières, de l’origine des produits, ou encore de la gouvernance des organisations.
  6. Le respect des droits des travailleurs et la lutte contre l’esclavage moderne
    Le respect des normes de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et des législations nationales en matière de droit du travail, dont le droit de se syndiquer, d’avoir un contrat de travail, d’avoir un congé de maternité pour les femmes enceintes, d’avoir des conditions de travail qui ne mettent pas en danger sa santé et sa sécurité, ou encore le droit d’être payé au dessus du salaire minimum garanti dans chaque pays, sont au cœur des différentes normes de certification du commerce équitable.
  7. La protection des droits des enfants
    Le travail forcé des enfants est encore un fléau dans plusieurs pays. Le Bureau International du Travail estime que plus de 150 millions d’enfants travaillent dans le monde, dont 2 millions uniquement dans l’industrie du cacao. Les normes du commerce équitable interdisent le travail des enfants, et la prime équitable versée aux organisations de producteurs permet de financer un meilleur accès à l’éducation pour les enfants.
  8. L’égalité entre les femmes et les hommes
    Bien qu’il reste encore de nombreux progrès à faire dans ce domaine, l’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur des principes du commerce équitable. De plus, le commerce équitable est souvent un moyen pour les femmes d’accéder à un emploi, de générer leurs propres revenus et de s’émanciper dans des sociétés encore fortement marquées par le patriarcat.
  9. La gestion démocratique des organisations de producteurs
    En s’organisant en coopératives ou associations gérées démocratiquement, les productrices et producteurs peuvent prendre part aux décisions portant sur la gestion et l’avenir de sa communauté, notamment en ce qui concerne les projets dans lesquels investir la prime équitable, et peuvent bénéficier, entre autres, de services de soutien technique, de meilleures infrastructures, de formations, et d’un meilleur accès au marché.
  10. La lutte aux pesticides
    Réduire les intrants chimiques dans l’agriculture permet de protéger la santé des personnes qui travaillent dans ce secteur, mais aussi celle des consommatrices et des consommateurs partout sur la planète, tout en permettant aux communautés productrices de s’émanciper de la mainmise des multinationales de l’agrochimie.
  11. L’interdiction des OGM
    L’utilisation des semences génétiquement modifiées oblige les agriculteurs à utiliser de grandes quantités de produits chimiques qui réduisent la qualité de la production et la fertilité des sols, et les contraint à s’endetter auprès des multinationales de l’agrochimie. En les interdisant, on s’assure de protéger les écosystèmes en même temps qu’on favorise l’autonomisation des producteurs.
  12. La protection des écosystèmes
    À travers des pratiques agricoles durables et la mise en place de zones de conservation, les agriculteurs peuvent protéger l’héritage écologique, notamment les forêts, la biodiversité, l’eau et les sols, pour les générations futures, améliorer leurs rendements et rendre leurs communautés plus résilientes face aux aléas climatiques.
  13. La conversion à l’agriculture biologique
    Le passage à l’agriculture biologique est souvent une priorité pour les agricultrices et agriculteurs du commerce équitable. En plus de protéger l’environnement et la santé des travailleurs agricoles, cela leur permet d’améliorer leurs rendements, d’avoir un meilleur accès aux marchés et de vendre leurs produits à de meilleurs prix, et surtout de s’émanciper du pouvoir des multinationales de l’agro-industrie.
  14. La lutte aux changements climatiques
    Les changements climatiques commencent déjà à faire sentir leurs effets dans de nombreuses régions du monde, et menacent la viabilité de plusieurs cultures comme celles du café et du cacao. À travers des formations, de la recherche et des investissements dans les infrastructures, le commerce équitable permet aux agricultures de s’adapter à cette nouvelle réalité en améliorant leurs techniques, en préservant la qualité des sols et en diversifiant leur production.
  15. La qualité des produits
    Le commerce équitable, ce sont aussi des produits uniques et de qualité supérieure, qui respectent les savoir-faire traditionnels et font rayonner l’héritage culturel des communautés d’origine, tout en s’adaptant aux goûts et aux besoins des consommateurs.
  16. La diversité et la disponibilité des produits
    Des produits de plus en plus diversifiés, tels que des fruits et légumes frais, des cosmétiques naturels, ou encore des vêtements en fibres biologiques, tous certifiés équitables sont désormais disponibles sur le marché canadien, en plus du café, thé, sucre et chocolat déjà présents depuis plusieurs années. Sur la carte interactive de choisirequitable.org, on a recensé près de 800 points de vente rien qu’au Québec!
  17. La création d’emplois locaux au Sud comme au Nord
    Le commerce équitable, c’est aussi permettre aux communautés du Sud de se développer en créant des emplois connexes, liés à la diversification de la production ou à la transformations des produits afin de créer des nouveaux revenus pour les travailleurs et les producteurs. Mais il est aussi à l’origine de nombreux emplois dans les pays du Nord: au Québec seulement, ce sont plus de 100 emplois directs et 50 millions de dollars de chiffre d’affaires par année.
  18. L’éducation et la sensibilisation des citoyennes et des citoyens au rôle qu’ils peuvent jouer en tant que consommateurs dans la réduction des inégalités mondiales et la préservation de l’environnement fait partie de la mission des organisations de soutien au commerce équitable. Alors faites passer le mot autour de vous en partageant cet article avec vos amis!